Alors… « Tu joues ? »

C’est l’été!

Tu joues ferme ses portes ce jeudi 23 juillet à midi.

on se retrouve dès le 1er septembre pour emprunter des jeux et jouets aux horaires habituels :

les mardis et mercredi de 10h à 12h et de 17h à 19h

et les premiers dimanche du mois de 10h à 12h

pour emprunter* deux jeux et / ou jouets.

Ces permanences de prêt de jeu ont lieu en période scolaire, pour les vacances, c’est au cas par cas… à suivre donc!
Bons jeux et à très bientôt ici ou là
ici la charte d’usage de tu joues, que nous vous demanderons de signer en préalable à l’emprunt.
ChartePretJ&J2020
S’occuper durant le confinement et même après :

 

Fabriquer ses jeux :

* Des jeux libres de droit,qu’on peut fabriquer soi même, en tissu, en bois, sur du carton ou du papier ! Vous pouvez les trouver ici sur ce site.

* Voici une petite sélection de jeux d’édition récente disponible gratuitement au téléchargement; pour ceux et celles qui peuvent imprimer, on appelle ça les jeux « print and play » :

OKIYA : jeu de cartes à deux, stratégique. bientôt un classique!

Deux jeux créés pour le confinement :

Dino Lico : un jeu solo de stratégie et hasard, placement et empilement de tuiles au design simple et sympa : licornes et donosaures

PQltiste : création de B Catala, pour 2 à 5 joueureuses, ou l’on doit récolter un max de rouleaux de PQ selon une mécanique très simple en retournant des cartes imprimées.

* Plein de casses têtes, et des jeux traditionnels classés par âge, plus ou moins faciles à fabriquer chez nos collègues de Dézépions !
* Des jeux de mémoires et autres jeux traditionnels à imprimer chez Agoralude.

Si vous avez des envies et la possibilités de fabriquer des jeux, mais que vous ne saurez pas où les stocker plus tard ou aurez l’envie de les partager avec d’autres : On pourra les stocker à Tu Joues ? 🙂 !

 

Appel à faire des masques en tissu

Maisons de retraite, hôpitaux, centres médicaux et sanitaires, aides à domiciles, …
Tous sont exposés à divers degrés à l’infection. Même si il existe plusieurs types de masque avec des niveaux de filtration variables, une barrière simple peut au moins ralentir le virus. La pénurie touche tous les pays d’où des appels aux dons : plein d’infos la dessus ici avec plein de tutto vidéo et autre.
Et les dernières recommandations de l’AFNOR qui a fait paraître un document récent et régulièrement mis à jour pour la réalisation de masques barrières.

Des films rares et moins rares, gratuits : ici  et là.

Envie de s’initier à la langue des signes ?
http://www.sematos.eu/lsf.html

Un livre qu’on peut trouver gratuitement en ligne :
CHEZ SOI – Une odyssée de l’espace domestique de Mona Cholet (2012 – édition zone)
https://www.editions-zones.fr/lyber?chez-soi
Le foyer, un lieu de repli frileux où l’on s’avachit devant la télévision en pyjama informe ? Sans doute. Mais aussi, dans une époque dure et désorientée, une base arrière où l’on peut se protéger, refaire ses forces, se souvenir de ses désirs. Dans l’ardeur que l’on met à se blottir chez soi ou à rêver de l’habitation idéale s’exprime ce qu’il nous reste de vitalité, de foi en l’avenir.
Ce livre voudrait dire la sagesse des casaniers, injustement dénigrés. Mais il explore aussi la façon dont ce monde que l’on croyait fuir revient par la fenêtre. Difficultés à trouver un logement abordable, ou à profiter de son chez-soi dans l’état de « famine temporelle » qui nous caractérise. Ramifications passionnantes de la simple question « Qui fait le ménage ? », persistance du modèle du bonheur familial, alors même que l’on rencontre des modes de vie bien plus inventifs…
Autant de préoccupations à la fois intimes et collectives, passées ici en revue comme on range et nettoie un intérieur empoussiéré : pour tenter d’y voir plus clair, et de se sentir mieux.

Prenons au sérieux la pandémie : chaque jour compte !

Le virus n’est pas comparable à la grippe saisonnière c’est un virus plus virulent et plus contagieux. Si aujourd’hui nous avons en France les moyens modernes pour soigner une très grande partie des malades, il faut absolument que les services hospitaliers ne soient pas débordés : soigner un malade grave peut prendre plusieurs semaines avec du matériel lourd et les hôpitaux n’en possèdent en quantité limitée. Quand les  capacités (matérielles et humaines)  des hôpitaux sont  dépassées, alors les personnes malades sont mal soignées et meurent. C’est le drame que vit l’Italie où les soignant.es doivent choisir qui réanimer et qui laisser mourir.

Pour la majorité des jeunes le risque est moindre, sauf s’ils ont déjà une autre pathologie, les risques augmentent avec l’âge et deviennent très importants au-delà̀ de 60 ans. Mais ce sont aux personnes les moins vulnérables de protéger les plus fragiles, ils doivent cesser de circuler pour ralentir la diffusion du virus. En effet chaque personne peut être porteuse sans le savoir.

Plus nous arriverons à ralentir collectivement la diffusion du virus, plus les hôpitaux seront en mesure d’encaisser le choc. Car les courbes montrent une croissance exponentielle, c’est à dire lente au début, rapide puis explosive.

Prendre au sérieux et respecter les  mesures  d’hygiène et de distance sociale (2 m de distance pour un temps limité, pas de contact direct, lavages mains et des objets fréquents) permet de ralentir la propagation et éviter des contaminations. Rester chez soi au maximum est nécessaire, pour se protéger soi et surtout pour sauver la vie des autres !

Chaque jour de confinement compte dans la propagation de l’épidémie : Plus on agit vite et fort plus on réduit l’ampleur du choc et le nombre de morts.

Une vidéo simple et qui explique bien les consignes à respecter et peut être partagé avec les ados :
Le corona virus comment l’expliquer aux enfants ?
dans la presse et à la radio
Un guide pour différencier les fausses rumeurs des vrais infos :
Groupes d’entraide :
Un groupe d’entraide Rhone-Alpes Auvergne sur facebook.

Pour l’instant, donc, rien de concret en terme de rendez-vous ludiques, mais on a bien hâte de se retrouver au local rue neuve, au bar la clé à molette à St Julien MM; et partout ailleurs!
Vous souhaitant de chouettes temps de jeu,
On vous donne des nouvelles bientôt :)!
Force et courage à tout le monde,  soyons responsable et solidaire …

Et toujours dans nos têtes, envies de temps de construction collective, n’hésitez pas à nous faire des propositions! Ateliers d’écritures, fabrications de jeu en bois, papier, tissus, …


En ces temps de disette sociale, Chronomolette reste disponible !
C’est un jeu qui permet de reconstituer une fresque historique du village de st Julien MM, tout en échangeant joyeusement sur nos vécus locaux.
Créé et imprimé localement, sur l’idée originale de Chroni chez OntheGo éditions, Chronomolette est désormais disponible à prix libre au 10 rue neuve, à st julien MM.
Les boites sont là, sagement alignées sur les étagères de la ludo, vous attendant pour se frayer un chemin vers vos pénates 😉


Imaginez l’association « Tu Joues? »

Imaginez qu’on se laisse le temps de rire !
Imaginez qu’avec des cailloux et des bouts de tissus colorés, on fabrique un Yoté ou une cape d’invisibilité…
Imaginez des enfants qui préparent le repas pour leurs poupées pendant que d’autres construisent un labyrinthe en Kapla…
Imaginez que là, on puisse gravir à 4 pattes la plus haute des montagnes, et qu’ici on puisse se concentrer sur la stratégie guerrière d’Hanna, notre chevalière préférée face au dragon noir…
Imaginez les tables couvertes de plateaux de jeux avec des cartes de toutes les couleurs et le cliquetis des dés qui roulent à côté…
Imaginez les yeux des anciens qui brillent et pas très loin des petits gazouillements qui s’évadent d’une cabane…
Imaginez les sourires pétillants des bandes d’ados acharnées autour de casse-têtes chinois ou de billards japonais…
Imaginez qu’on découvre ensemble des trucs, des bidules, et des jeux de billes…
Imaginez qu’on investisse des squares pour se défier aux palets et aux quilles !
Imaginez qu’on trouve des regards complices…
Imaginez qu’on aime ça.

Parce que jouer nous permet de nous rencontrer et de construire des liens avec des personnes de cultures, de milieux et d’âges différents,
Parce que jouer peut nous faire grandir ou régresser avec plaisir,
Parce que jouer c’est bon pour le moral et conseillé pour la santé !

L’association « tu joues ? » aménage et anime des espaces de jeu et crée des moments de convivialité autour des activités ludiques.